krav maga

Cette année les inscriptions seront faites directement auprès du club et plus auprès du responsable. merci de privilégier l’inscription en ligne et d’effectuer cette démarche entre le 1er et le 30 septembre.

 

Le Krav Maga est une Self-défense d’origine israélienne créée par Imi LICHTENFELD ; cette méthode est restée longtemps réservée exclusivement aux forces armées.
Simplicité et efficacité sont les principes fondamentaux du Krav Maga.

 

 

Cette discipline a été adoptée par toutes les forces armées israéliennes, puis plus tard par certaines unités de police américaine, entre autres les agents du FBI, et de nombreuses formations d’élite à travers le monde, comme en France : les  gendarmes du GIGN.
En 1964 son fondateur l’adapte aux besoins civils en développant une méthode moderne convenant à tout le monde : hommes, femmes, jeunes ou adultes, d’abord en Israël, puis il autorise ses meilleurs disciples à enseigner cette discipline à travers le monde. En 1988, il fait de Richard DOUIEB son « représentant officiel en Europe et dignitaire du plus haut niveau en France ».

 

Richard DOUIEB, après avoir créé la première école française, met sur pied la Fédération Européenne de Krav Maga (FEKM) afin de mettre en œuvre la mission que lui a confiée Imi. Richard est le pivot central du développement de cet art de l’auto-défense sur le vieux continent. En 2011 la fédération comptait plus de 12 000 licenciés dans 9 pays européens.
Le Krav-Maga, signifiant en hébreu « Combat Rapproché » (close combat), comporte deux parties :

- une partie self-défense, qui est l’ossature de la discipline. Elle se compose de techniques visant à se défendre contre une grande variété d’attaques armées ou non, dans des positions différentes (debout, assis, couché, etc.), en espace clos, dans la rue, dans l’obscurité, etc.

- une partie combat au corps à corps, qui constitue une étape plus avancée de la discipline. Cette phase consiste à apprendre à neutraliser rapidement et efficacement un adversaire voire plusieurs. Cette approche regroupe différents éléments liés au combat à proprement parlé tel que la tactique, les feintes, les enchaînements d’attaques différentes ou la dimension psychologique du combat. Autant d’éléments destinés à développer une capacité à gérer des situations violentes dans un état de stress.

 

Ces combats sont :

- soit technique, seul (Shadow-boxing) ou face à un partenaire qui ne fait que recevoir les coups,

- soit de type souple, avec partenaire rendant les coups,

- soit de type dur où l’on donne le maximum de son potentiel face à un adversaire aussi déterminé.

 

 

 

Le Krav Maga n’est pas encore une énième école d’arts martiaux, basée sur des approches conventionnelles.

Il s’agit avant tout d’une méthode moderne de self-défense à la portée de tous caractérisée par une volonté de coller au réel et un mode de pensée cohérent et logique qui permettent des techniques naturelles, pratiques et faciles, basées sur des mouvements relativement simples du corps humain.

 

Le souci de réalisme de cette discipline n’autorise donc pas de règles, pas de limites ou de compétitions sportives.

Ce pragmatisme ce manifeste aussi par un réajustement des techniques en fonction des retours d’expérience et des nouvelles situations à risques. Le Krav est donc en constante adaptation.
Le Krav Maga a émergé dans un environnement où la violence, particulièrement de nature idéologique ou politique, était courante. Cela a permis de tester, d’étudier et d’améliorer cette discipline qui a ainsi prouvé qu’elle constituait une méthode idéale de self-défense face à de graves dangers. On ne doit l’utiliser que dans une situation de « légitime défense »(*).
Notre discipline pourrait se résumer en quatre points :

- Efficacité
- Simplicité
- Rapidité
- Maîtrise de soi

 

Mais il est important de signaler que le système Krav Maga, développé par Imi LICHTENFELD, est aussi fondé sur des valeurs morales et humaines, qui soulignent l’importance de l’intégrité, de l’humilité, et du respect d’autrui.

 

 

(*) « La légitime défense permet à une personne de se défendre en usant de la force, sans que la justice puisse le lui reprocher. Pour qu’elle soit qualifiée de légitime défense, la violence doit répondre aux trois points suivants :

  • être nécessaire: il ne doit pas y avoir d’alternative (la fuite par exemple);
  • correspondre à une nécessité impérieuse (que la victime n’ait pas le temps de recourir à la Police par exemple);
  • être proportionnée à l’attaque.

 

La violence doit être utilisée pour se défendre immédiatement. Il n’y a pas de légitime défense lorsque la riposte a lieu alors que l’agresseur part ou que la violence vise à prévenir une agression future ou incertaine. Le Krav-Maga étant une Self-défense, il s’inscrit dans ce cadre légal. De fait,  l’instructeur doit être informé et en informer ses élèves.

En France, les textes de références sont les articles 122-5 à 122-6 du Code Pénal ».